Publié le 18/05/2021

 

#AFEST-JOB Chez ETIC

Pourquoi avoir intégré le projet #AFEST-JOB ?

« Lorsque l’Aract Paca a sollicité C3 PACA pour être partenaire de ce projet, nous avons spontanément donné notre accord car le sujet de la gestion des compétences dans notre secteur d’activité est un enjeu crucial. Je rappelle que C3Paca en tant que fédération, regroupe plus de 40 entreprises sur la région Paca, ce qui représente plus de 80 % des postes de travail dans des centres internalisés ou chez des outsourceurs. En termes d’attractivité et de fidélisation, il nous a semblé que ce projet présentait une réelle opportunité pour nos adhérents. » 

C’est Alta Etic qui s’est lancé la première dans l’expérimentation ?

« Dans les entreprises volontaires, effectivement le Groupe ETIC s’est mobilisé, à la fois via Alta Etic, son centre de relations clients, mais aussi au travers de son organisme de formation Etic Conseil, que je pilote. Il y avait donc une belle opportunité de prendre la mesure en réel, des apports de cette nouvelle modalité de formation en direction des demandeurs d’emploi tant du point de vue des entreprises que des organismes de formation. »

Quelle est votre opinion sur cette expérimentation de l’AFEST ?

« L’AFEST est un outil extrêmement intéressant qui est venu en complément d’autres démarches de formation. Nous l’avons mobilisé pour accompagner une téléconseillère qui avait intégré une POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi), action de formation préalable au recrutement par Alta Etic et financée par Pôle emploi. Au cours de la formation, l’équipe pédagogique a identifié une difficulté rencontrée par une stagiaire en immersion et qui aurait pu compromettre son embauche. Elle appréhendait de décrocher le téléphone, ce qui entrainait des difficultés pour répondre aux clients et nécessitait qu’elle soit en double écoute. »

Sur quelle situation de travail a porté l’AFEST ? Combien de temps l’AFEST a-t-elle duré ? 

« L’AFEST a eu pour objectif de l’aider à prendre des appels entrants. Pour y arriver, nous avons impliqué des salariés de l’entreprise Alta ETIC, que l’ARACT Paca a formé pour qu’ils soient en mesure de déployer l’AFEST. Le parcours de mise en œuvre de l’AFEST a duré 16 heures environ, réparties sur deux semaines. A l’issue de la mise en œuvre, nous avons noté une réelle progression chez la téléconseillère. Elle a signé son CDI ! »

Quels sont les bénéfices de l’AFEST ?

« L’AFEST nous a permis de l’accompagner vers le métier. Quand elle s’est à nouveau retrouvée en situation de travail à la fin de l’AFEST, elle avait acquis des compétences très concrètes, qui l’ont aidé à dépasser ses difficultés. L’AFEST a également permis de valoriser ceux qui, dans l’entreprise, lui ont apporté le savoir-faire. Ils ont vu leur positionnement encore plus reconnu et renforcé. L’AFEST joue donc sur le processus de reconnaissance et de fidélisation. Pour tous ces éléments l’AFEST pour les demandeurs d’emploi présente une vraie valeur ajoutée. C’est également une modalité d’apprentissage à part entière qui a toute sa place dans les démarches de développement des compétences des entreprises de notre filière. »

Alain GUETTAF, Délégué général C3PACA, Responsable Formation Etic Conseil

En lien avec ce sujet

lire la suite
Image
IMAGE_THEME_AFEST

AFEST - Action de Formation En Situation de Travail

Thème

AFEST - Action de Formation En Situation de Travail